Traitement des eaux

Traitement des eaux

L’eau potable est une ressource indispensable pour l’homme. C’est une préoccupation pour tous. Même s’il s’agit d’une ressource renouvelable, sa disponibilité est rare. Elle dépend du cycle de l’eau et de l’utilisation qui en est faite.

Conserver une bonne qualité d’eau est primordial. Des actions peuvent être mises en place pour protéger, conserver et valoriser l’eau accessible. Toutefois, des événements peuvent porter atteinte à la qualité de l’eau et il faut en être conscient.

Il peut y avoir présence de contaminant ou encore un bris dans le réseau de distribution. À cet effet, la municipalité envoie des avis s’il y a un changement de la qualité de l’eau et que certaines consignes sont à respecter.

Chaque personne peut aussi contribuer à préserver l’eau potable qui est indispensable. Quelques Trucs et astuces peuvent réduire la consommation d’eau par propriété. La municipalité a également mis en place un règlement pour régir l’utilisation de l’eau pour certaines activités dont l’arrosage. Une alternative intéressante gratuite et renouvelable, l’eau pluviale, peut alors être utilisée. Enfin, pour toute construction de puits, ou de moyen d’approvisionnement en eau, un permis municipal est nécessaire.

Une eau de qualité provenant du lac Bowker via la ville de Valcourt

La qualité de l’eau au lac Bowker a, de tout temps, été une préoccupation importante. Le secteur urbain de la Municipalité de Racine est raccordé au réseau d’aqueduc régional de la ville de Valcourt dont l’approvisionnement provient du Lac Bowker.

La qualité et la capacité de cette source d’approvisionnement est précieuse et il importe de les conserver le plus longtemps possible. Pour ce faire, la municipalité œuvre à économiser l’eau potable et doit pouvoir compter sur la participation de tous les citoyens.

Se raccorder au réseau d’aqueduc

Tout propriétaire ou occupant qui installe, reconstruit ou allonge un branchement d’aqueduc ou d’égout privé ou qui raccorde une nouvelle canalisation au branchement d’aqueduc ou d’égout privé existant, doit obtenir au préalable de la municipalité un permis de branchement à l’aqueduc et à l’égout. Des frais de cent dollars (100 $) sont exigibles pour l’obtention d’un permis.

Eaux pluviales

L’eau de pluie est une ressource qui mérite d’être valorisée. En plus d’être gratuite, elle s’accumule facilement. Plusieurs moyens, à petite ou grande échelle, permettent de l’utiliser. Il est facile de se procurer un baril de récupération d’eau pluviale. Il suffit alors de placer le baril sous une gouttière pour permettre à l’eau de s’y accumuler. L’eau ainsi recueillie peut servir à arroser le jardin, le potager, laver la voiture, remplir la piscine, etc. L’installation de réservoirs pluviaux sous terre est également possible pour récupérer l’eau à plus grande échelle. Il ne faut surtout pas que l’eau de pluie qui rigole sur le terrain ou qui sort des gouttières soit volontairement dirigée vers une installation septique ou encore une bouche d’égout. Lorsque cela se produit, le débit d’eau à traiter à l’usine de traitement des eaux augmente et il est plus demandant de traiter cette grande quantité d’eau. Pourtant, l’eau de pluie n’a pas besoin de passer à l’usine de traitement. L’article 3.11 du règlement de construction N° 125-12-2006 est clair à ce sujet : il est interdit de déverser l’eau pluviale à l’intérieur du réseau d’égout sanitaire de la municipalité. Si l’eau de pluie n’est pas récupérée, elle doit être drainée par infiltration ou s’égoutter sur une surface pavée et drainée.