Ce service œuvre à la planification du territoire, à la supervision et à l’organisation des fonctions, qu’elles soient urbaines, rurales, agricoles ou de  villégiature. Il assure également le contrôle et l’application des règlements d’urbanisme, dont le zonage, le lotissement et la construction.

Le service de l’urbanisme et  de l’inspection accueille les projets de toutes sortes et les citoyens en agissant à titre d’intégrateur.

Il est composé d’un  inspecteur chef chapeautant le Service, un inspecteur adjoint, des stagiaires  universitaires et d’une préposée qui reçoit les demandes de permis et de certificats et qui assiste les citoyens, en répondant à leurs questions.

  • Établir des politiques en matière de planification du territoire ;
  • Déterminer les affectations du sol via l’élaboration du plan d’urbanisme et en assurer le contrôle par l’élaboration de la réglementation qui en découle ;
  • Recevoir la population en général ainsi que les promoteurs, contracteurs et toute autre personne susceptible d’avoir besoin d’informations se rapportant à la réglementation ; leur expliquer les orientations de développement municipales et les orienter quant au cheminement de leur dossier ;
  • Réaliser les projets de modification aux règlements d’urbanisme ;
  • Assister le Comité consultatif d’urbanisme ainsi que le conseil municipal dans leur prise de décision et en assurer le suivi par rapport aux demandes formulées ;
  • Contribuer à assurer un développement rationnel et harmonieux de la municipalité ainsi qu’une qualité de vie de haut niveau pour la population ;
  • Assumer un rôle de coordination entre les différents services municipaux impliqués dans le processus d’analyse et de recommandation en vue de la réalisation de projets de développement.
  • Diffuser l’information en regard de la réglementation d’urbanisme auprès de la population en général, des promoteurs, des contracteurs et de tout autre public ;
  • Assurer le respect de toutes les exigences de la réglementation municipale en matière de construction, de lotissement et de zonage par l’application de diverses normes ;
  • Émettre les permis de construction et les certificats d’autorisation qui y sont relatifs ;
  • Émettre les permis de lotissement ;
  • Maintenir à jour les informations pertinentes en matière de zonage et de lotissement ;
  • Contribuer à assurer le développement rationnel, harmonieux et l’intégrité de la municipalité ainsi qu’une qualité de vie de haut niveau par l’application de diverses normes découlant de la réglementation municipale ;
  • Fournir au public et aux services municipaux l’information cartographique disponible en lien avec les activités du service ;
  • Effectuer le travail relatif à l’application des différents programmes de subvention.

Le plan d’urbanisme est l’outil de référence pour connaître la planification du territoire de la municipalité. Ce document indique les orientations que la municipalité se donne pour développer son territoire, le tout en respectant les orientations régionales qu’on retrouve au schéma d’aménagement de la MRC et en respectant les obligations de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme. La production des règlements d’urbanisme de la municipalité qui établissent les usages et les normes d’implantation des activités et des bâtiments sur le territoire a pour effet de rendre applicables le contenu du plan d’urbanisme.

De plus, le plan et les règlements d’urbanisme de la municipalité doivent être modifiés pour intégrer et même bonifier les nouveaux éléments du schéma d’aménagement révisé : affectations, orientations, grille des usages, politiques, normes, etc.

Le premier plan d’urbanisme de la municipalité de Racine est entré en vigueur le 27 mars 1991. Depuis cette date, celui-ci a fait l’objet de peu de modifications. Toutefois les enjeux locaux ont évolués depuis 1991; certaines idées du plan d’urbanisme de 1991 sont toujours d’actualités tandis que d’autres sont périmées. La version 1991 du plan d’urbanisme peut difficilement refléter la vision du conseil municipal en l’an 2005.
Le plan d’urbanisme de la municipalité de Racine (règlement #  122-12-2006 Téléchargez en version PDF)  comprendre huit (8)  chapitres  répartis de la façon suivante :

Le premier chapitre présente un bref portrait de la situation actuelle de Racine sur les aspects suivants : localisation, milieu, physique, démographie, économie, utilisation du sol, évaluation foncière, réseau routier, permis de constructions et besoins en espaces. Le chapitre 2 résume les principaux enjeux auxquels la municipalité doit faire face dans la planification de son territoire. Les grandes orientations d’aménagement du territoire sont exposées au chapitre 3. Le chapitre 4 identifie les grandes affectations du rôle, leur caractéristiques, leur densité d’occupation, et précise les usages qui y sont permis, permis sous certaines conditions, spécifiquement interdits à l’intérieur de chacune des grandes affectations. Le tracé projeté et le type de voies de circulation et réseaux de transport est abordé au chapitre 5. Les chapitres 6, 7 et 8 abordent les éléments facultatifs du plan d’urbanisme, soit : les équipements et infrastructures communautaires, les divers réseaux. Finalement, le chapitre 8 indique divers moyens de mise en œuvre du plan d’urbanisme. En annexe, les plans d’utilisation du sol donnent une image de la situation actuelle de la municipalité, tandis que les plans des grandes affectations du sol illustrent la répartition spatiale des diverses fonctions à l’intérieur du territoire municipal.

Vous êtes invité à prendre connaissance du plan d’urbanisme de la municipalité de Racine
et des annexes :